Passé religieux

Souvent au fil de l’Histoire, Castres et Mazamet ont été façonnées par la Religion. Catharisme, querelles entre catholiques et protestants ou Edit de Nantes ont laissé des marques dans la composition actuelle de nos sociétés. Sacré territoire…

Hautpoul et son château

Hautpoul et le Catharisme

Au Moyen-Age, Hautpoul, de par sa position privilégiée, en hauteur et difficile d’accès, fut un haut lieu cathare. Il fut le territoire de guerres sanglantes contre les cathares, considérés comme des hérétiques par le Pape catholique. 

Ruines de l'Eglise St Sauveur, vestiges des guerres de religion
Musée du Catharisme à Mazamet

Condamnés et persécutés, les cathares, tentaient malgré tout de vivre pleinement leur religion. Le Musée du catharisme de Mazamet, vous en fera découvrir les grandes lignes.

Mazamet Eglise Notre Dame

Mazamet et les guerres de religion

Les guerres entre catholiques et protestant mais aussi les religions et leur pratique ont fortement modelé Mazamet. En effet, de nombreux lieux de cultes (Eglises et Temples) en sont des témoins : témoins d’une manière de penser, témoins de l’importance de la religion dans le territoire, témoins de l’organisation autour d’eux, etc.

La religion s’invite aussi parfois dans la manière de concevoir un habitat. En effet, le protestantisme et son style austère où l’on ne doit pas montrer ses richesses ont influencé de nombreuses demeures de caractère durant l’essor du délainage mazamétain. 

Castres, halte sur le Chemin de Saint-Jacques

Castres se situe sur la voie d’Arles, l’un des chemins officiels de Saint-Jacques de Compostelle. Au Moyen-âge des moines ont rapporté des reliques de Saint-Vincent de Saragosse pour lesquelles est édifiée une basilique : depuis, Castres est une halte appréciée sur les chemins de St-Jacques. Eglise Saint-Jacques, fontaines en forme de coquillage, coquilles sculptées, ainsi que la grande statue du Pèlerin de l’Autan marchant contre le vent en sont autant de références. 

Vers un temps d’apaisement et de paix

En pleine période cathare, Castres ne s’engage pas vraiment et se soumet à Simon de Montfort. La ville disposera d’un évêché de 1317 à 1790. Bastion huguenot, c’est à dire protestant, durant les guerres de religion, elle devient place forte et de nombreux édifices seront détruits. L’Edit de Nantes mettra fin à ces guerres, le culte protestant étant légalement accepté. En 1595, Henri IV créé à Castres même une Chambre de l’Edit composée de Catholiques et de Protestants, dans le but de rendre une justice équitable. C’est le début d’une période faste.  

Fermer le menu